Le site d’implantation

Le projet éolien « Le Chéran » est situé à la limite des communes de Saint-Aignan-sur-Roë et de la Rouaudière, en Mayenne (53), membres de la CC du Pays de Craon, non loin de la commune de Chelun (35).

Comme l’impose la législation, la zone d’implantation potentielle a été définie en prenant en compte une distance minimale de 500 m des habitations. Le site est dominé par des parcelles cultivées.

Dimensionnement du parc

Le parc éolien « Le Chéran » est un projet concerté et adapté au territoire dans lequel il s’inscrit. Il répond à l’objectif  de développement des énergies renouvelables, ainsi qu’à une logique économique du territoire

Calendrier prévisionnel

Le développement d’un projet éolien s’étale sur plusieurs années, depuis l’identification d’un site jusqu’à sa mise en exploitation.

Après avoir finalisé les études et concerté la population, le projet « Le Chéran » entrera en phase d’instruction.

Le dépôt du dossier de demande d’autorisation administrative est prévu pour la fin de l’année 2020.

L’ensemble des données issues des études, ainsi que les action menées seront retranscrites et explicitées dans le dossier de demande d’autorisation environnementale

Celui-ci permettra au porteur de projet de demander l’accord du Préfet pour procéder à la construction du parc éolien « Le Chéran ».

Les études réalisées sur site

Avant de déposer la demande d’autorisation, différentes études, réalisées par des cabinets indépendants, sont nécessaires afin d’assurer la compatibilité du projet éolien avec son territoire.

Les résultats de ces études, inclus dans la demande d’autorisation qui sera déposée auprès des services de la Préfecture, permettent ainsi de choisir le modèle d’éolienne le plus adapté au site.

En ce qui concerne l’étude paysagère, des photomontages représentant les éoliennes à partir de différents points de vue (habitat, patrimoine et axes de circulation) seront prochainement publiés sur ce site.

D’autre part, depuis le printemps 2018 et jusqu’à l’été 2019, un état initial naturaliste a été réalisé sur le site d’implantation potentiel et aux alentours. Dans ce cadre, un mât de mesure a été installé pour étudier l’activité des chauves-souris.

Mât de mesure de l’activité chiroptère installé dans le cadre de l’étude naturaliste

Début mars 2019, des acousticiens ont profité de la présence de conditions météorologiques favorables (vent de secteur Sud-Ouest et/ou Nord-Est, sans trop de pluie) pour mesurer le bruit ambiant à proximité du site du projet. Pour ce faire, ils ont posé des sonomètres dans les jardins des personnes riveraines du site, ayant donné leur accord.

Les données récoltées sont analysées et seront transmises aux services d’instruction, afin de garantir le respect des normes acoustiques.

Exemple de sonomètre utilisé lors pour l’étude acoustique